Les aides au déménagement

Déménager demande du temps mais aussi de l’argent ! Louer le camion de déménagement et acheter le matériel nécessaire pour emballer ses affaires revient déjà assez cher alors si l’on opte pour une société de déménagement, le budget flambe !

Heureusement, il existe des aides qui vous permettront de déménager sans vous soucier des dépenses. Mais attention, elles ne sont pas versées à tout le monde. Vous devez donc vérifier si vous pouvez en bénéficier.

1) Quand on pense au logement, on pense aux aides de la CAF pour payer le loyer, les APL. Eh bien, la CAF offre également une aide aux déménageurs qui remplissent ces 3 conditions : avoir au moins 3 enfants à charge, le déménagement doit avoir lieu entre le 3ème mois de grossesse et le mois précédent les 2 ans du petit dernier, et vous devez bénéficier de l’APL ou ALF (Allocation de Logement à caractère Familial). Vous remplissez les 3 conditions ? La CAF vous verse alors la « prime déménagement » qui peut monter jusqu’à 969,10€ pour 3 enfants avec 80,76€ par enfant supplémentaire. Il faudra donner les justificatifs de dépenses à la CAF afin de recevoir cette prime.

2) Si vous êtes inscrit comme demandeur d’emploi et que vous venez de trouver un CDI ou un CDD de plus de 6 mois mais que votre nouvelle entreprise se trouve à plus de 2h aller/retour de chez vous, vous pouvez recevoir la « prime déménagement » de Pôle Emploi. Elle ne peut être obtenue qu’une seule fois par an et par personne et peut atteindre 1500€.

3) Pour les personnes handicapées, il existe une aide au déménagement spéciale : celle de l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées). Cette aide doit être obligatoirement demandée lors d’un changement de situation professionnelle. Elle peut atteindre 765€.

4) Le Fonds de Solidarité Logement, géré par les conseils généraux, est également une aide au déménagement qui concerne les personnes vivant dans la rue, dans des logements insalubres ou menacées d’expulsion. Il faut se renseigner auprès du conseil général de votre nouveau logement pour connaître le montant de l’aide et justificatifs à fournir.

Si vous ne bénéficiez d’aucune aide, vous pouvez toujours faire un emprunt mais attention aux mensualités.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *